Arbrealettres

Poésie

L’OMBRE (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 29 juillet 2017




    
L’OMBRE

le néant courbé sur le temps
captif de ces sombres parois
que lèche à volonté le vent
abrite là l’oiseau de proie

plus vigilant au soir de la vie
plongé dans de noires envies
suinte un regard de noirceur
qui effraie et ronge le coeur

là dans un décor agité passe
le temps ponctuant l’espace

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :