Arbrealettres

Poésie

À l’heure du crépuscule (David Vogel)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2017



Illustration: Samuel Van Hoogstraten
    
À l’heure du crépuscule,
sur les brouillards gris de l’automne,
la jeunesse me quittera
à pas feutrés.

Je me tiendrai penché à la fenêtre
et lui lancerai avec tristesse :
«Bon voyage ! »

Sur mon dos frissonnant
la nuit lente grimpera

Se coulant aussi dans mon visage ridé.

Et au loin,
la jeunesse m’aura quitté
à pas feutrés.

(David Vogel)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: E. Moses
Editions: Gallimard

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :