Arbrealettres

Poésie

Jamais entré dans le déclin (Jean-Marie Barnaud)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2017



Illustration: Sarolta Bán
    
Jamais entré dans le déclin
jusqu’à ce jour
Quelqu’un
le même et l’autre
se tient devant
le dos aux marges
Je ne lis rien dans ses yeux
Le temps s’accélère
et commande
qu’on fasse bonne figure

(Jean-Marie Barnaud)

 

Recueil: Fragments d’un corps incertain
Editions: Cheyne

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :