Arbrealettres

Poésie

Quelque douleur qui traverse (Jean-Marie Barnaud)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2017



Illustration: Jean-Claude Forez
    
quelque douleur qui traverse le texte
— et parfois elle en déchire la trame
jusqu’au silence,

quelle qu’en soit donc la gravité,
quels que soient même l’angoisse
et les doutes qui l’inspirent,

c’est bien de légèreté que rêve le poète.
Et d’aimer qu’il se nourrit.

(Jean-Marie Barnaud)

 

Recueil: POEMES II
Editions: Cheyne

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :