Arbrealettres

Poésie

Il est vain de courir la terre (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2017




    
Il est vain de courir la terre d’île en île
de continent en continent, de ville en ville,
puisque toute l’histoire de l’être se passe
d’une tempe à un poignet battant d’un seul sang.

(Lucien Becker)

 

Recueil: Rien que l’amour
Editions: La Table Ronde

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :