Arbrealettres

Poésie

L’HOMME QUOTIDIEN (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2017



Illustration: Gilbert Garcin
    
L’HOMME QUOTIDIEN

Le vent se lève soudain d’une flaque
où par places se heurtent et se traquent
les meurtrissures de la nuit
et celles plus profondes du soleil.

La terre est froide et grande à son réveil
comme une chambre sans feu.
Je suis seul au bord de ma bouche lasse,
une cigarette respire à ma place.

Je me hâte vers un couloir sans fin
où les portes font des taches de tunnel,
où les ombres se cognent sans souffrance
et où les murs sont sales et éternels.

La lumière semble lourde et voûtée
sur un monde sans miracle, ni gaieté.
Dans la nudité du sang qui tourne en moi,
je respire le même caillou froid.

D’autres vivront ma vie à leur tour,
solitaires entres les hauts murs du coeur.
Seule la tête change de regard,
du coeur part la même plante de douleur.

[…]

(Lucien Becker)

 

Recueil: Rien que l’amour
Editions: La Table Ronde

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :