Arbrealettres

Poésie

Un ossuaire transparent (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2017



Illustration: Rafal Olbinski
    
un ossuaire transparent
dans le coeur du coeur noir
où s’effondrent les sphinx

où je te retrouve
dans le coeur du coeur noir
dans le sang tremblé des choses

là où respire ta pénombre
par le frémissement
d’une note unique

où tu ralentis
comme un siècle de silence
dans le la de ta lumière

au plus vif du vivant
dans le coeur du coeur noir
c’est l’offrande assoiffée

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Infiniment proche
Editions: Gallimard

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :