Arbrealettres

Poésie

Le Vent passe (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2017




    
Le Vent passe

HARRICIA, PATRICIA

HARRICIA
Vois la jeune lune endormie
Sur un lit d’azur nuptial.
Viens, ma blonde et divine Amie,
Sur les prés d’or et de cristal !
Nous cueillerons la scabieuse
Et l’iris qu’un souffle détruit.

PATRICIA
Je crains l’ombre silencieuse
Et les feux follets dans la nuit.

HARRICIA
Nous tresserons, comme des roses,
La floraison des astres roux,
Clartés divinement décloses…

PATRICIA
Je crains le sanglot des hiboux.

HARRICIA
Nous serons les pâles prêtresses
De l’amertume et du désir.

PATRICIA
Je crains les terribles caresses
Et les baisers qui font mourir.

(Renée Vivien)

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :