Arbrealettres

Poésie

Le vent a beau vouloir me prendre à la gorge (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
Le vent a beau vouloir me prendre à la gorge,
l’ombre a beau vouloir me serrer contre les murs,
je reste toujours avec le même regard sur les yeux
avec le même coup de gong que le coeur donne au corps.

L’été écoute le battement d’une source
qui monte lentement sans remuer les herbes
et je n’existe plus que par le bruit
que ma vie fait pour passer dans la main.

Je tourne un instant mon visage vers la terre
qui va bouger de toutes ses feuilles, de toutes ses couleurs
parce que le soir qui tombe est plus beau que le jour
et que le ciel se répand comme un vin nouveau.

(Lucien Becker)

 

Recueil: Rien que l’amour
Editions: La Table Ronde

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :