Arbrealettres

Poésie

Comme ces nuées d’oiseaux voyageurs (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2017



Illustration
    
Comme ces nuées d’oiseaux voyageurs,
qui par-dessus nos têtes traversent le ciel et se perdent au loin,
sans que nous puissions savoir ni d’où ils viennent,ni où s’enfuit leur vol,

ainsi devant nos yeux passent les choses créées ;

et nous ne connaissons ni le royaume impénétrable de la formation des êtres,
ni le royaume sombre de leur transformation.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :