Arbrealettres

Poésie

En pleine mer (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2017




    
En pleine mer, j’ai souvent pris plaisir à me perdre par la pensée dans le gouffre qui était sous moi,
à descendre en ces profondeurs insondables, où nagent des monstres inconnus,
où s’épanouissent des fleurs et des coquillages ignorés,
et où le remous par instants soulève de muets cadavres, débris d’anciens naufrages.

— La terre, comme un vaisseau, nous porte,
et, au-dessous, qui osera sonder l’abîme sans fond,horrible, silencieux,
où flottent tant d’éternités mortes, et d’antiques cieux naufragés ?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :