Arbrealettres

Poésie

Femme (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2017




    
Femme, vide magnifique,
miroir lumineux du néant, fugitive image,
qui souvent rassembles en toi tout le mystère
et toutes les cruelles splendeurs
de la Nature créatrice,

pourquoi t’étonner que quelques-uns pâlissent,
lorsqu’ils s’approchent de tes lèvres,
et viennent goûter entre tes bras
une mort délicieuse et profonde?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :