Arbrealettres

Poésie

Archive for 26 août 2017

Souviens-toi (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017



Illustration: William Bouguereau
    
Souviens-toi que tu dois mourir,
et peut-être mourir tout entier, corps et âme.
Hâte-toi donc, gorge-toi de lumière,
soûle-toi d’amour et surtout de beauté!
Avec le vin du rêve, remplis d’éternité et d’infini
les courtes minutes de ta vie terrestre.

Le condamné à mort peut demander un repas royal :
demande un repas divin; mais hâte-toi,
car l’heure de l’exécution s’approche.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne sais (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017




    
Je ne sais où je suis, qui je suis ;
je ne sais qu’une chose, c’est que je suis
homme, ange et bête, lumière et boue :
la chose, après Dieu et la Nature,
la plus incompréhensible,
— peut-être aussi la plus vide qui soit.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La création (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017




    
La création est-elle comme ce livre
que feuilletait Hamlet, vide de sens?

Des mots,
des mots,
des mots!…

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Jours sombres (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017



Illustration: Félix Nadar
    
Jours sombres, ou jours lumineux,
pleurs, sanglots, ou joies sublimes,
quelle est votre réalité ?

— Quelle sera la réalité de ma vie,
le lendemain de ma mort?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nature (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017



Illustration: Josephine Wall

    

Nature, amoureuse éternelle,
c’est toi qui rends fous les amants:
dans les grands yeux de leurs amantes,
ce sont tes yeux, beaux, de mensonges,
qu’ils contemplent, et où ils se meurent ;
ce qu’ils adorent, ce qu’ils étreignent,
c’est ta splendeur et ton néant!

— Partout sont les reflets de ta beauté :
frissons des chairs et frissons des nuits,
vagues onduleuses, cheveux flottants,
lianes aux longs bras enlaçant les arbres des forêts
charme de la femme, et souplesse de son corps,
mensonges de ses regards, de ses lèvres,

Nature, éternelle amoureuse,
c’est toi par tout, c’est toujours toi;
et sous ces diverses apparences,
toi que je vénère ou méprise,
et que j’adore ou que je hais !

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Petits faisceaux d’épingles (Coplas Poèmes Andalous)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017




    
Petits faisceaux d’épingles
sont tes cils, ma petite;
chaque fois que tu me regardes
tu me les enfonces dans l’âme.

(Coplas Poèmes Andalous)

 

Recueil: Coplas Poèmes de l’amour andalou
Traduction: Guy Lévis Mano
Editions: Allia

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Pour ton regard (Coplas Poèmes Andalous)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
Pour ton regard, une rose;
pour deux œillets, un baiser.
Quand veux-tu ma toute belle,
que je te donne mon jardin?

(Coplas Poèmes Andalous)

 

Recueil: Coplas Poèmes de l’amour andalou
Traduction: Guy Lévis Mano
Editions: Allia

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Si je te tenais dans mes bras (Coplas Poèmes Andalous)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017



Illustration: Andrei Protsouk
    
Si je te tenais dans mes bras
imagine ce que je ferais:
tu es femme; moi, je suis homme;
tuer, non, je ne te tuerais pas.

(Coplas Poèmes Andalous)

 

Recueil: Coplas Poèmes de l’amour andalou
Traduction: Guy Lévis Mano
Editions: Allia

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Si je me trouvais avec toi, (Coplas Poèmes Andalous)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017



Illustration: Jean-Honoré Fragonard
    
Si je me trouvais avec toi,
la porte étant fermée,
le serrurier pourrait mourir
et la clef se casser!…

(Coplas Poèmes Andalous)

 

Recueil: Coplas Poèmes de l’amour andalou
Traduction: Guy Lévis Mano
Editions: Allia

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Ta bouche (Coplas Poèmes Andalous)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017




    
Ta bouche est une prison
sans verrous et sans clés;
les prisonniers sont des perles
et les portes de corail.

(Coplas Poèmes Andalous)

 

Recueil: Coplas Poèmes de l’amour andalou
Traduction: Guy Lévis Mano
Editions: Allia

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :