Arbrealettres

Poésie

Archive for 27 août 2017

Matière (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
Matière, d’où vient ta beauté?
Qui a fait germer dans les profondeurs du sol
la fleur mystérieuse du diamant,
les rubis rouges, les bleues turquoises?

Par quelle magie de la boue fangeuse
la rose compose-t-elle la pourpre de ses lèvres !

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Nature (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017



Illustration: jean-gabriel Domergue
    
La Nature sans cesse change de costumes,
comme une danseuse qui veut plaire.

— A qui veut-elle plaire avec ses mensonges?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

J’étais le plongeur (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017




    
J’étais le plongeur de l’océan de l’être ;
j’allais, à travers les abîmes, chercher la perle de ton amour :
pourquoi tant de monstres, Ô Allah, sont-ils venus m’épouvanter?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur le damier de l’existence (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017



Illustration

    Sur le damier de l’existence
le Ciel se joue avec les êtres :
et, la partie finie,il les replace
dans la sombre boîte du néant.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Regarde le désert (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017




    
Regarde le désert :
il ressemble au néant de ce monde.

Combien d’êtres traverseront ce néant,
sans y laisser aucunes traces;

que d’êtres l’ont traversé déjà,
dont les traces sont effacées!

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quels abîmes de temps (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017




    
Quels abîmes de temps avant nous!
Après nous, quels abîmes encore!

Tu n’aurais pas créé le monde,
le ciel s’en fût-il aperçu?

Tu voudrais détruire ce monde,
manquerait-il à l’infini?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Combien de temps (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017




    
Combien de temps dureront-ils encore
les paysages du ciel et de la terre?
Combien de temps encore
s’ouvriront les roses,
chanteront les oiseaux,
fleuriront les aurores,
brûleront les étoiles
et les coeurs des hommes?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quelle réalité donner à ce monde (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017




    
Quelle réalité donner à ce monde,
dont la vie n’est qu’une suite de phénomènes
succédant à des phénomènes,
de visions chassant des visions?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vis de toutes tes forces (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017




    
Vis de toutes tes forces, aime, souffre et pleure,
saigne s’il le faut, mais vis et sois grand,
et que pendant un instant,
— oh! que ce soit ton orgueil!
— par la magie du rêve ou la splendeur de tes passions,
le néant de ton âme puisse être, comme le Néant universel,
glorieux, sublime, magnifique et divin !

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sois bon, sois doux, sois aimant (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017




    
Sois bon, sois doux, sois aimant.

Aie l’âme pleine de pitié devant la douleur des êtres.

Puisque la vie est un combat,
et que l’odieuse loi du plus fort est la loi de l’univers entier,
aie compassion des faibles, des petits qui succombent,
recueille les blessés, adoucis leurs souffrances, console leurs misères ;
aime comme le Boudha ou Jésus.

Et sois poète aussi, crée de glorieux mensonges.
Parle du bien, proclame la splendeur du beau :
— n’évite quelque fois que de parler du vrai.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :