Arbrealettres

Poésie

Archive for 29 août 2017

Te souvient-il (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



Illustration: Lawrence Alma-Tadema
    
Te souvient-il du temps où je tenais tes mains,
où dans tes yeux je noyais mes yeux,
où de ta poitrine et de tes seins
sortait une lumière, qui me faisait meilleur ;
— où nous nous promenions au clair des étoiles,
mettant l’éternité dans toutes nos paroles?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rien n’est doux (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



Illustration: Adolphe Lalyre
    
Rien n’est doux comme la musique :
aussi ton beau corps, mon amour,
j’eusse voulu l’envelopper
d’une atmosphère de musique.

Dans la lumière et la musique,
j’eusse voulu pouvoir l’adorer,
— ton corps qui avait la douceur
de la lumière et de la musique.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon amour (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



Illustration
    
Mon amour fut une eau profonde,
où un soir de printemps je noyai mon âme :

— un grand lac bleu, une fraîche demeure,
où il était si bon de se sentir mort,

sans nuls pensées, ni souvenirs….

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si dans une coupe (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



Illustration: Adolphe Jourdan
    
Si dans une coupe
j’avais pu mettre la pureté de tes yeux,
les douceurs de tes seins,
et les boire, et mourir,
— l’âme tout embaumée de toi !

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rêves du sommeil, ou réalités de la vie (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017




    
Rêves du sommeil, ou réalités de la vie,
tout aboutit dans le cerveau de l’homme
à des vibrations de cellules,
à une formation d’éphémères images :

— et je ne vois pas alors qu’il y ait si loin
des rêves aux réalités, et des réalités aux rêves.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Soleil (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017




    
Soleil, âme ardente,
tu bois les fleuves, les lacs,
la rosée de la nuit,
le sang de la terre,
les esprits des fleurs ;
tu bois notre vie, notre souffle.

O Soleil! tu as donc en toi
l’insatiable désir des amants ?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Aime, brûle, soupire (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



Illustration: Leonid Afremov
    
Aime, brûle, soupire, meurs de passion;
sois comme le ciel d’été,
au coeur rempli de feu,
aux yeux remplis de larmes.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au milieu du désert (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



 


    
Au milieu du désert, je sais une eau bleue:
ce sont tes regards, mon amour.

Mes désirs sont les flamants roses,
qui s’y viennent désaltérer.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu ne peux face à face (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017




    
Tu ne peux face à face contempler le soleil,
mais tu contemples son reflet qui fait la beauté de la lune.

Ainsi tu ne peux face à face contempler le Soleil des âmes;
mais tu contemples sa lueur répandue sur un beau visage,
et attendri tu pleures,
et devant lui ton âme étouffe de désirs.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pourquoi trembles-tu (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



Illustration: Fritz Zuber-Buhler
    
Pourquoi trembles-tu devant la beauté d’un visage?
Pourquoi pâlis-tu au son d’une voix?

Pourquoi es-tu pris de vertige
en contemplant des yeux de femme?

Pourquoi te sens-tu mourir
en baisant des lèvres mortelles?

Les splendeurs de la beauté humaine
révèlent-elles d’effrayants mystères ?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :