Arbrealettres

Poésie

Le banquet (Olivier Larronde)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



Le banquet

L’ombre amoncelle et ton amour s’y craque,
Né du désir qui me chassait de toi,
T’ouvrant sa foudre où le noir fait mon toit
Quand s’y reçoit un double de mes actes,

Autant d’entrées où souffrir veut sa loi
Que de piliers taillés dans les blessures
Multipliées par nos chairs à l’étroit
Pour s’orchestrer au banquet sans morsure.

Celui qui bat invite à ses silences
Chaque chose autre où des futurs s’élancent
Dans l’escalier de ce don perpétuel
Comme ostensoir de votre cœur rituel.

(Olivier Larronde)

Illustration: Audrey Kawasaki

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :