Arbrealettres

Poésie

LE DÉSIR N’A PAS DE LÉGENDE (IX) (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2017



Illustration: Amedeo Modigliani
   
LE DÉSIR N’A PAS DE LÉGENDE (IX)

En te renversant sur le lit,
tu donnes à la clarté la forme même de tes seins
et le jour use toute sa lumière
à vouloir ouvrir tes genoux.

Tu prends ta source dans le miroir qui coule du mur,
tu as du soleil jusqu’au fond de la gorge,
tu es neuve comme une goutte de rosée
que personne n’a vue, que personne n’a bue.

Tu as le cou fragile de ces oiseaux
qu’on voit rarement se poser sur la terre
et quand tu es dans la rue le regard des hommes
monte autour de toi comme une marée.

(Lucien Becker)

 

Recueil: Rien que l’amour
Editions: La Table Ronde

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :