Arbrealettres

Poésie

LES DIMENSIONS DU JOUR (III) (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 3 septembre 2017



Illustration: Oskar Kokoschka  
    
LES DIMENSIONS DU JOUR (III)

Avant de disparaître derrière la forêt
le soleil se presse contre ta joue
et nous sentons à peine le lien
qu’il serre autour de nos baisers.

La chambre se jette toute nue
dans le bûcher des vitres
et un dernier arbre de clarté
se couche en travers de ton corps.

L’ombre qui sort des murs
arrive au sommet des collines
d’où elle retombe sur la moisson
qui déborde encore des vallées.

Il ne reste que l’éclat des rivières
et celui, plus sourd, que retiennent tes cils :
c’est de là que chaque jour le matin part
pour aller voir le soleil naître dans les blés.

(Lucien Becker)

 

Recueil: Rien que l’amour
Editions: La Table Ronde

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :