Arbrealettres

Poésie

Le mauvais chien (Gisèle Prassinos)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2017



Le mauvais chien

Je veux rester dans ma niche et ne voir personne.
Je veux garder mon os et le ronger seul,
à petits coups, jusqu’à en faire un chef-d’œuvre.

Chaque nuit, j’y travaillerai.
Je n’ai nul besoin de lumière,
mes dents sont des outils complets.
Si j’ai froid, je hurlerai peut-être
et me lamenterai d’être délaissé.

Au moindre bruit de pas,
pour ne pas subir l’humiliation d’une main compatissante
sur mon poil sensible,
je ferai le mort, respirant à peine,
à l’écoute du seul secours que j’attends.

(Gisèle Prassinos)

2 Réponses to “Le mauvais chien (Gisèle Prassinos)”

  1. Lara said

    lol………..hum.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :