Arbrealettres

Poésie

L’amour vint à nous un jour qui n’est plus (James Joyce)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2017



L’amour vint à nous un jour qui n’est plus,
L’un timidement jouait dans le soir.
L’autre était tout près et tremblait de crainte –
Car d’abord l’amour n’est que tremblement.

Nous fûmes de graves amants. L’amour
Est passé qui eut mainte heure si douce.
Et, vois, bienvenus nous semblent enfin
Les nouveaux chemins que nous foulerons.

***

Love came to us in time gone by
When one at twilight shyly played
And one in fear was standing nigh —
For Love at first is all afraid.

We were grave lovers. Love is past
That had his sweet hours many a one,
Welcome to us now at the last
The ways that we shall go upon.

(James Joyce)


Illustration: John Everett Millais

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :