Arbrealettres

Poésie

Archive for 26 septembre 2017

MES CONTRADICTIONS (Kenneth White)

Posted by arbrealettres sur 26 septembre 2017




    
MES CONTRADICTIONS

J’habite une maison froide
J’ai froid au dos des mains
Pourtant je persiste à écrire

Quand je sors dans la ville
Mon sang bouillonne
Et je m’écrie : au diable l’écriture

Mais au même moment, voyez
Me voilà planté dans la rue
Et reprenant froid — à écrire

***

LIVING MY CONTRADICTIONS

I live in a cold house
the backs of my hands are cold
but I keep writing

when I go out in the streets
my blood is in spate
and I say : to hell with writing

but just at that moment
look : I’m standing at the corner
getting cold again — writing

(Kenneth White)

 

Recueil: En toute candeur
Traduction: Pierre Leyris
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bois d’Hiver (Kenneth White)

Posted by arbrealettres sur 26 septembre 2017




Illustration
    
Bois d’Hiver

J’ai mis les livres de côté
et je vois les dernières pommes
tomber des arbres gelés

j’ai vu aussi les glands darder
leurs pousses rouges
dans le sol dur

et l’écorce des bouleaux blancs
fut pour moi plus que tous les livres

et ce que là je lus
dénuda mon cœur au soleil d’hiver
et ouvrit ma cervelle au vent

et tout à coup
tout à coup je sus dans ce bois d’hiver
que j’avais toujours été là

avant les livres
comme après les livres
il y aura un bois d’hiver

et mon cœur nu
et ma cervelle ouverte au vent.

***

Winter Wood

So I have put away the books
and I watch the last apples fall
from the frosty trees

and I have seen also
acorns stretching red shoots
into the hard soil

and the white bark of the birches
was more to me than all the pages

and what I read there
bared my heart to the winter sun
and opened my brain to the wind

and suddenly
suddenly in the midst of that winter wood
I knew I had always been there

before the books
as after the books
there will be a winter wood

and my heart will be bare
and my brain open to the wind.

(Kenneth White)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lettre ouverte (Kenneth White)

Posted by arbrealettres sur 26 septembre 2017




    
Lettre ouverte

Y a-t-il un cerisier qui brûle
Qui brûle à ta porte, qui brûle
Et consume ta porte, qui brûle
Et fond la vitre à la fenêtre
Dis, qu’en est-il

Y a-t-il un silence qui hurle
Qui hurle sur ta langue, qui hurle
Et couvre tes paroles, qui hurle
Et va criant dans le désert
Dis, qu’en est-il

O sombre oiseau perdu dans la chute bleue du soir
Et le rouge marteau de mon sang

Dis-moi, sois avec moi
Dis-moi, y a-t-il
Le cerisier qui brûle
Le silence qui hurle

Oh dis-moi dis-moi

***

Open letter

Is there a cherry tree burning
outside your door burning
burning the door down burning
melting the glass in yor windows
tell me is there

Is there a silence screaming
over your tongue screaming
screaming your words down screaming
crying in the wilderness
tell me is there

Oh dark bird in the blue-falling night
and the red hmmer of my blood

Tell me be with me
tell me is there
the cherry tree burning
the silence screaming

Oh tell me tell me

(Kenneth White)

 

Recueil: En toute candeur
Traduction: Pierre Leyris
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :