Arbrealettres

Poésie

A l’entrée du pays (Jean Malrieu)

Posted by arbrealettres sur 29 septembre 2017




    
A l’entrée du pays,
Passe, dit la branche de roses.
La bardane et le fenouil veillent,
Constellations du vent et du silence.
Seul le rythme intérieur du sang
Nous conduit. Nous sommes les vivants
Engagés vers l’autre côté des choses.

(Jean Malrieu)

 

Recueil: EN PAYS DE VERTIGE
Editions: Le Verbe et l’Empreinte

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :