Arbrealettres

Poésie

Archive for 6 octobre 2017

Enterrée la morte (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017



Illustration: Julien Bourdon
    
enterrée la morte
arrachée la fleur
éperdu l’amour.

(Jacques Prévert)

 

Recueil: Fatras
Editions: Le Point du Jour

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Education civique (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017



Illustration: Gustav Klimt
    
Education civique:

Après la peur de la mort,
la mort de la peur
et enfin la vie.

(Jacques Prévert)

 

Recueil: Fatras
Editions: Le Point du Jour

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

La femme est une pensée (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017



Illustration: Isadora Duncan
    
La femme est une pensée,
la plus forte de la nature,
mais c’est une pensée dansante.

(Jacques Prévert)

 

Recueil: Fatras
Editions: Le Point du Jour

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Si vous chercher la petite bête (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
Si vous chercher la petite bête,
vous finirez bien
par trouver Dieu.

Sainte Coccinelle.

(Jacques Prévert)

 

Recueil: Fatras
Editions: Le Point du Jour

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Louis XIV (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017




    
Louis XIV fuyait les miroirs,
tant il craignait l’insolation.

(Jacques Prévert)

Recueil: Fatras
Editions: Le Point du Jour

Posted in humour | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Dans chaque église (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017




    
Dans chaque église,
il y a toujours quelque chose
qui cloche.

(Jacques Prévert)

 

Recueil: Fatras
Editions: Le Point du Jour

Posted in humour, méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Sur le soupir de l’amie (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017



Sur le soupir de l’amie
toute la nuit se soulève,
une caresse brève
parcourt le ciel ébloui.

C’est comme si dans l’univers
une force élémentaire
redevenait la mère
de tout amour qui se perd.

(Rainer Maria Rilke)

Illustration: Andrzej Malinowski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne peux répondre qu’en ma présence (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017


Combat-de-l-Ange-r1


Encore des lettres aujourd’hui
toutes sortes de phrases
mêlées aux vôtres
parfois je réponds et parfois non
C’est comme le téléphone
il sonne je le regarde sonner
Il y a des jours
où je ne suis pas dans mon nom
pas dans mon sang pas dans mes yeux
des jours des semaines des mois
Je laisse les lettres parler le téléphone hurler
C’est une affaire de bon sens
Je ne peux répondre qu’en ma présence
Seulement voilà que faire
quand je n’y suis pas
quand la main de l’ange
est sur ma bouche

(Christian Bobin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Je lis dans les petites feuilles jaunes du bouleau (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017



Je lis dans les petites feuilles jaunes du bouleau,
ruisselantes de pluie et résistant au vent qui les bat,
comme dans une lettre un peu hâtive
écrite par un Dieu pauvre.

(Christian Bobin)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les feuilles qui dansent (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2017



Les feuilles qui dansent, ivres,
au bras du vent, n’échangeraient
leur place contre rien au monde.

(Christian Bobin)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 5 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :