Arbrealettres

Poésie

Promenade (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 11 octobre 2017



Promenade

Mon aigrette heurtait le toit de la voiture.
J’ai regardé ses yeux.
Mon coeur languissait sans même savoir
Les raisons de son chagrin.

Le soir sans vent se figeait de tristesse
Sous la voûte d’un ciel tout en nuages,
Le Bois de Boulogne avait l’air
D’un dessin à l’encre dans un vieil album.

Odeur d’essence et de lilas,
Calme constamment aux aguets…
Il a encore touché mes genoux
D’une main qui tremblait à peine.

(Anna Akhmatova)

Illustration: Henri de Toulouse-Lautrec

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :