Arbrealettres

Poésie

Archive for 22 octobre 2017

La poésie (Giuseppe Conte)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017



Illustration: Jérémie Solomon
    
la poésie est le moyen, l’unique moyen, de maintenir vivantes
les dernières visitations des dieux parmi les hommes,
les dernières hiérophanies.

(Giuseppe Conte)

 

Recueil: PRISMA
Editions: OBSIDIANE

Publicités

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui Quoi Où Quand Pourquoi Comment? (Serge Sautreau)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017




Illustration: Philippe Ramette
    
Qui
Quoi

Quand
Pourquoi
Comment?

Six questions pour une seule et te voilà au monde
Six répères qui s’en vont déjà tu n’y es plus

Au septième dit-on toutes les six se rejoignent

Au septième plus de route plus de doute juste un point
ou une immensité plus étonnant encore
sans questions
sans repères
sans qui-quoi-où-quand ni pourquoi ni comment
Adieu nos sciences vive la vraie vie

Introuvable septième, toi qui hélas est non phénoménal
fais-nous signe comme tu veux et advienne que voilà

(Serge Sautreau)

 

Recueil: L’ANTAGONIE
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Et pas même un cri (Serge Sautreau)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017



Illustration: Gao Xingjian
    

Et pas même un cri sans limites
là où personne ne s’avance

Et pas même un nanocristal
dans les pépites du tout ou rien

Et pas même un morceau de bois
pour se frotter des étincelles

(Serge Sautreau)

 

Recueil: L’ANTAGONIE
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Glisser (Serge Sautreau)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017



    

Glisser
glisser en chute libre
hors les vents
sur un fil

il peut bien hululer l’oiseau aux yeux immenses

glisser
glisser sans mots de passe
sans royaume
sans exil

(Serge Sautreau)

 

Recueil: L’ANTAGONIE
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Brûle (Serge Sautreau)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017



Illustration: Erich Heckel
    
Brûle

son heure viendra que veut-il d’autre
à quelle vitesse croit-il se vouer
le plus souvent je lui coupe la parole –

dans ma poitrine un troisième veille à ne rien croire
je ne sais au juste à quoi il sert
son silence est inaltérable

(Serge Sautreau)

 

Recueil: L’ANTAGONIE
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Premier baiser (Robert Calmel)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017




    
Premier baiser

Pour tous deux en classe primaire
La journée passait en leçons.
Le soir la route familière
Nous ramenait la maison.

Au cours de cet itinéraire
Nous mangions le morceau de pain
Qu’avait prépare notre mère
Avant le départ du matin.

J’essayais avec innocence
De l’embrasser, sans résultat.
Pour surmonter sa résistance
J’ai proposé du chocolat.

Quand elle eut fini ma tablette
J’ai du femer les yeux avant
De sentir ses lèvres discrètes
Sm les miennes un bref instant.

Si ce baiser fut éphémère
Son souvenir subsistera
Si douce fut sa bouche légére
Barbouillée de mon chocolat.

(Robert Calmel)

 

Recueil: Pétales d’Or

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La statue (Robert Calmel)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017



Illustration: Praxitèle
    
La statue

Pourquoi cette statue antique
D’une déesse en marbre blanc
A la nudité impudique
A-t-elle un attrait si troublant?

Je trouve admirable sa pose.
Je resterais à rêvasser
Devant cette oeuvre grandiose
Sans jamais pouvoir me lasser.

L’artiste durant des semaines.
A dû parfaire patiemment
Ce chef-d’oeuvre afin qu’il devienne
Un véritable enchantement.

J’essaie d’imaginer celle
Qui a transfiguré sa main,
Aujourd’hui il ne reste d’elle
Ou’une sculpture au corps divin

(Robert Calmel)

 

Recueil: Pétales d’Or

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A Pen Men (Robert Notenboom)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017




    
A Pen Men
Au-dessus des falaises, sur le roc
Il n’y a presque pas de terre
Et pas d’eau
La moindre pluie asséchée par le vent
Il y a la lande
Vite fleurie
Vite rabougrie
Et une herbe rase et fine
Aux tiges blotties les unes contre les autres
Comme pour se réchauffer
Et résister ensemble

(Robert Notenboom)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

 

Recueil: Les chemins du silence
Editions: Puits de Roulle

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Shyly, Reddening (Robert Notenboom)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017




    
Shyly, Reddening

Rougissantes, timides
les fleurs mourantes qui s’envolent
pensent
survivre
en papillons

(Robert Notenboom)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

 

Recueil: Les chemins du silence
Editions: Puits de Roulle

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Las de mon corps qui se délabre (Robert Notenboom)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017



Illustration: Jean-Marie Manson
    
Las de mon corps qui se délabre
J’aimerais tant m’en évader
Te rejoindre au plus profond de ton cœur
De ton corps
A ne faire plus qu’un avec ton âme
Ayant vaincu ma propre mort

(Robert Notenboom)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

 

Recueil: Les chemins du silence
Editions: Puits de Roulle

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :