Arbrealettres

Poésie

Le fleuve est désert (Sandro Penna)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2017



    

Le fleuve est désert. Et tu le sais trêve
aujourd’hui des prouesse éclatantes d’hier.
J’embrasse dans tes aisselles, humides, fiers,
les parfums d’un été qui se gâte.

***

Deserto è il fiume. E tu lo sai che basta
ora con le solari prodezze di iert.
Bacio nelle tue ascelle, umidi, f ieri,
gli odori di un’estate che si guasta.

(Sandro Penna)

 

Recueil: PRISMA
Traduction: Philippe Renard
Editions: OBSIDIANE

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :