Arbrealettres

Poésie

Les pins solitaires (Sandro Penna)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2017



Illustration: Paul Madeline
    
Les pins solitaires le long de la mer
désolée ne savent rien de mon amour.
Le vent les éveille, la douce
pluie les baise, le tonnerre
lointain les endort.
Mais les pins solitaires ne sauront
jamais rien de mon amour, jamais rien de ma joie.
Amour de la terre, joie pleine
incomprise. Oh comme tu mènes
loin ! Un jour
les pins solitaires ne verront pas
les lèche la pluie, les endort le soleil —
avec l’amour danser ma mort.

***

I pini solitari lungo il mare
desolato non saneo del mio amore.
Li sveglia il vento, la pioggia
dolce li bacia, il tuono
lontano li addormenta.
Ma i pini solitari non sapranno
mai del mio amore, mai della mia gioia.

Amore della terra, colma gioia
incompresa. Oh dove porti
lontano ! Un giorno
i pini solitari non vedranno
— la pioggia li lecca, il sole li addormenta —
coll’amore danzare la mia morte.

(Sandro Penna)

 

Recueil: PRISMA
Traduction: Bernard Simeone
Editions: OBSIDIANE

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :