Arbrealettres

Poésie

Quand simplement nous écoutions le vent (Margherita Guidacci)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2017




    
quand simplement nous écoutions le vent dans les rues désertes,
et regardions l’automne passer sur la colline,
l’Ange se tenait à notre côté et nous consumait.

[…]

Et quand l’Ange nous demanda : « Voulez-vous encore vous souvenir ? »
Nous-mêmes nous l’implorâmes : « Laisse venir le silence ! »

***

anche quando semplicemente ascoltavamo il vento deserte,
E guardavamo l’autunno trascorrere sulla coltina,
Stava l’Angelo al nostro fianco e ci consumava.

[…]

E quando l’Angelo ci chiese : « Volete ancora ricordare ? »
Noi stessi l’implorammo : « Lascia che venga il silenzio ! »

(Margherita Guidacci)

 

Recueil: PRISMA
Traduction: Philippe Renard
Editions: OBSIDIANE

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :