Arbrealettres

Poésie

L’ABÎMÉE (Carole Zalberg)

Posted by arbrealettres sur 25 octobre 2017




Illustration

    
L’ABÎMÉE

Je la tiens par la main
la petite
que je cache
celle empêchée
déchirée le matin
où il est entré
l’autre
et encore
encore
le lendemain
ensuite
et sans fin
des mots et des membres
en elle
à tout prendre
et qu’elle ne soit plus rien

Quand je la lâche
elle remonte

soudain je suis son cadavre
puant de honte

(Carole Zalberg)

 

Recueil: Revue Vagabondages
Editions: Cherche Midi

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :