Arbrealettres

Poésie

Le sillage d’un navire (Shô Hayashi)

Posted by arbrealettres sur 30 octobre 2017


 


OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le sillage d’un navire,
les vagues, le soleil d’automne…
Grande symphonie

(Shô Hayashi)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

4 Réponses to “Le sillage d’un navire (Shô Hayashi)”

  1. Ce feu qui brûle en moi d’une flamme limpide
    Est plus chaud que la braise en un foyer ancien
    Plus transparent que l’onde en la mer qui sans ride
    Reflète cette image où l’on ne voit plus rien
    D’un paradis perdu sur le chemin du rêve
    Quand je parcours souvent un fragment de la grève
    Où vient se déployer l’éventail de la mer
    Pour m’ offrir gentiment un départ pour l’enfer.

    • arbrealettres said

      Merci de ce commentaire poétique 🙂 Et de ton passage Jean-Baptiste je sais que que tu n’aimes pas trop les Haïkus lol!! 😉

      • Effectivement, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Je préfère une bolée de cidre pétillant .Je sais qu’ils sont appréciés par de « grands » poètes comme, par exemple, Philippe Jaccottet. Néanmoins, il m’arrive parfois d’en trouver qui ne me déplaisent pas trop. Tu sais que je suis plutôt gourmand et qu’il me faut des mets plus substantiels pour assouvir
        ma faim poétique qui peut aller jusqu’à la voracité.

  2. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s