Arbrealettres

Poésie

L’OUTRAGE (La Flûte de Jade)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2017



oeillet rouge4

L’OUTRAGE

Un soir de lune,
j’avais suspendu à sa porte une guirlande de fleurs de pommier,
puis j’avais fait exhaler à mon luth un chant d’amour.

Le lendemain, je l’ai rencontrée.
Des oeillets rouges, qui poussent dans le jardin de mon voisin,
paraient sa robe.

Je me suis enfermé dans ma demeure;
j’ai brisé mon luth, et j’ai pleuré

(La Flûte de Jade)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :