Arbrealettres

Poésie

Quand le silence devient-il effectif, charnellement présent? (Michel Camus)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2017



Quand le silence devient-il effectif,
charnellement présent?

Dans l’érotisme, l’oeuvre d’art et la mort:

confondus d’un seul tenant
dans leur propre silence.

Seul le silence de l’amour peut combler
de lumière
les bouches d’ombre de nos pensées.

Le silence fermé sur soit du monde minéral
ne s’ouvre qu’aux racines
de l’arbre de vie du vide.

(Michel Camus)


Illustration: Patrick Swirc

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :