Arbrealettres

Poésie

SAUVETAGE (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 1 décembre 2017



 

SAUVETAGE

Réunion d’hommes-cendres
et de femmes-cendres. Le moyeu blême du ciel
développé à fond jusqu’à atteindre
la rondeur d’une anthère
sur la pente tourbeuse d’où
je les voyais. Mai-vert : ce qui fut dit,
audible dans l’oeil. Les mots,
mêlés à la neige, n’
accusaient pas la bouche. Je bus
le vin qu’ils me mesuraient. Me tenant, peut-être,
près du lieu où tu
aurais pu être. Je ramenai
tout
chez moi dans l’autre monde.

(Paul Auster)

Illustration: Leon Comerre

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :