Arbrealettres

Poésie

Des étriers de chair (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2017



Illustration: Claude Weisbuch
    
Des étriers de chair pendaient à vos coursiers
que vous saigniez de rage
et la colère obscure comme une peur prévoyante
clouait le doux gibier aux ronces de vos mains.

Qu’avez-vous respecté des dons de Dieu
que n’avez-vous pendu au gibet de vos corps
les vierges qui passaient dans l’eau de vos regards
vous leur lanciez des pièges

et des chansons tournaient, auréoles d’abeilles
autour de ces fronts dont le sang vous tentait
et vous les avez prises dans le plaisir des larmes
pour les prostituer à vos ventres blasés.

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :