Arbrealettres

Poésie

Pensée de malade (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2017




    
Pensée de malade

Je m’en irai avec les fleurs,
printemps cruel à admirer
ton soleil mûrit ma mort
ah! survivrai-je à sa beauté ?

Les fleurs meurent
les fleurs meurent
les fruits mûrissent aux espaliers
vais-je mourir en cet été ?

Que ma vie brûle encore un jour !
l’été n’est rien qu’un long jour sourd
que je défaille à supporter.

L’été mourra…
et je mourrai
au temps que les sorbes mûries
tachent le corsage oublié
des jeunes filles de la vie.

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s