Arbrealettres

Poésie

Retour (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2017




    
Retour

C’est l’amour que je n’aime plus
dormez en paix mes pâles mortes
le sang de mai recloue ma porte
c’est l’amour qui ne m’aime plus.

Je prends le poids d’avoir vécu
en pèlerine à mes épaules
où vais-je ? j’ai perdu mon rôle
hélas, trouvée, ma vie n’est plus.

Mon enfance monte jusqu’ici
comme les fleurs, beau toit des prés
embaument, mortes, le fenil
dormeuses pour combien d’années ?

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :