Arbrealettres

Poésie

Pour perdre une chose (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2017


 

Vladimir Dunjic   32-Widow [1280x768]

Pour perdre une chose, encore faut-il auparavant l’avoir possédée.
Nous n’avons jamais rien eu à nous dans cette vie, jamais rien eu à perdre,
rien d’autre à faire que chanter,
chanter avec la gorge, le ventre, le crâne, le cœur, l’esprit,
avec toute la poussière de nos âmes amoureuses.

(Christian Bobin)

Découvert chez la boucheaoreilles ici

Illustration: Vladimir Dunjic

9 Réponses to “Pour perdre une chose (Christian Bobin)”

  1. Hé lium said

    la voix perdue exposée aux froids cependant ce n’est pas peu cela mérite d’être sauvé c’est à dire branché
    par tous les moyens, les formes que l’on peut mettre en œuvre, comme un œuf protégé, dans sa coquille trouve son heure pour éclore grâce à la chaleur

    • arbrealettres said

      mais la voix devra faire place au Silence, c’est ainsi 😉

      • Hé lium said

        mieux que le Silence , le repos . l’apaisement .
        bon, je comprends, ce Silence où l’on entend , et n’obstrue pas le Verbe. mais franchement , dans le tohu-bohu du monde, il me semble qu’on a perdu dieu. perte d’où découle tout ce chaos et dans lequel on se perd . il suffit de lire les évènements, porteurs de signes . sombre machination de gens aveuglés par leur foi , crispés sur la couleur qu’ils donnent à « dieu » et ne voient pas que ce sont leur lunette qui donne cette teinte à laquelle ils croient . et qui font qu’ils rejettent la teinte des autres comme étant une erreur

        • arbrealettres said

          CHUT!

          • Hé lium said

            j’aimais mieux le Bobin poète au religieux.

          • Hé lium said

            le noyé n’a plus de voix , ceci est dramatique . bien sur que le poète aimant n’est pas perdu , naufragé , s’il est aimant c’est parce qu’il est aimé . ou à la rigueur sur une ile . celui qui n’a rien à perdre, le désespéré souvent n’a que sa mort à offrir , et toutes sa dérive . faut il taire cela pour s’en rassurer ?

  2. Hé lium said

    excusez donc mon bavardage. si tout allait bien … si la voix de douceur pouvait apaiser le monde et ouvrir la porte vers une sereine existence, telle que l’expriment les poètes, en soignant les blessures , ces déchirures sur le corps de notre Terre, comme elle recouvrirait la Vie.

Répondre à arbrealettres Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :