Arbrealettres

Poésie

Nocturne (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 7 décembre 2017



Illustration: Julien Dugué
    
Nocturne

Une ville glisse de la lune
or timide mirage en poudre
la ville neige sur le monde
blanche du givre de ses vitres.

Le silence est par ses rues d’ombre
le sang dort sous les toits
clair silence voilé sans chaleur
sur la sueur des agonies

terre fantasque lune jaunie
l’enfant qui joue de nos fantômes
près de son jeu s’est endormi.

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :