Arbrealettres

Poésie

LES BULLES DE LA TERRE (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017



LES BULLES DE LA TERRE

Le marais, c’est l’orbite profonde
De l’oeil énorme de la terre.
Il a pleuré si longtemps
Qu’en larmes s’est vidé son oeil
Et s’est couvert d’une herbe pauvre.
Mais à travers herbes et ajoncs
Et le blanc duvet serré des cils
Passe une verte étincelle
Qui va s’éteindre au fond du marais.
Et alors, discutent dans les villages
Les sorciers et les sorcières hirsutes
Venus d’on ne sait où :
— Le marais se moque de vous !
— L’esprit malin vous appelle !
Et lorsqu’ils parlent ainsi,
Les vieillards font le signe de croix,
Les hommes mûrs, incrédules, rient,
Mais derrière les épaules des jeunes filles,
On voit clairement des ailes blanches.

(Alexandre Blok)

Illustration

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :