Arbrealettres

Poésie

En sourdine (Paul Verlaine)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2017



 Joseph Noel Paton -« Hesperus »

En sourdine

Calmes dans le demi-jour
Que les branches hautes font,
Pénétrons bien notre amour
De ce silence profond.

Fondons nos âmes, nos coeurs
Et nos sens extasiés,
Parmi les vagues langueurs
Des pins et des arbousiers.

Ferme les yeux à demi,
Croise tes bras sur ton sein,
Et de ton coeur endormi
Chasse à jamais tout dessein.

Laissons-nous persuader
Au souffle berceur et doux
Qui vient à tes pieds rider
Les ondes de gazon roux.

Et quand, solennel, le soir
Des chênes noirs tombera,
Voix de notre désespoir,
Le rossignol chantera.

(Paul Verlaine)

Illustration: Joseph Noel Paton

4 Réponses to “En sourdine (Paul Verlaine)”

  1. Luciole said

    Que de merveilles en cette veille de Noël.
    Merci Arbrealettres.

  2. Eleonore said

    Partagé déjà chez eleonoreb 😃 Bises et pensées (écrites).

    • arbrealettres said

      Merci Eléonore c’est gentil de passer 🙂
      En attendant que ta Muse te redonne le goût de reprendre ta jolie plume:
      Joyeux Noël à toi et tous les tiens 🙂
      Bises et pensées (télésympathiques ;-))

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :