Arbrealettres

Poésie

Si je cesse de vous aimer (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 22 décembre 2017



Illustration
    
Si je cesse de vous aimer
c’est que la balance de mon âme
ne peut plus rien retenir ni peser

Vous arrivez trop tard
dans le château illuminé dans l’attente du bal.

Les crapauds marchent sur les nappes
les araignées sont mortes
au centre des cigares de soie
— ô chambellans tombés dans les armures —
le danseur n’est plus qu’un fantôme
la dernière chandelle
s’endort dans la dernière boue du champagne
décor désolé
où votre pas n’éveille plus que poudre.

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :