Arbrealettres

Poésie

Froide l’âme froide (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2017



    

Froide
l’âme froide
ne sera par dépaysée
quand l’ange noir écartera
sur le vide les rideaux du fruit.

Que quelqu’un
prenne en pitié le désert
prenne en pitié
le sable teint.

Le sang de la colombe
tombe plus vite que sa neige.

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :