Arbrealettres

Poésie

Tu étais jeune (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2017



 

Illustration: Edmond Grandjean
    
tu
étais jeune
les seins dormaient
paupières closes
sur l’oeil du lait
et j’avais faim
près de ces roses
roses et noires.

j’
avais
dix doigts pareils
j ‘avais
deux marguerites
j’avais deux plaies
j’avais deux puits
noyant la source.

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :