Arbrealettres

Poésie

L’AIR FERMÉ (Antoine Emaz)

Posted by arbrealettres sur 27 décembre 2017



L’AIR FERMÉ

étau de tête

la force limite
nette
de plus en plus vite
la tête va heurte
dans la force qui serre

dans la cage
de plus en plus vite
le coeur bat

coeur serré
tête fermée

double tour

***

on patiente

et le poids s’en va
on ne sait pas pourquoi
il s’éloigne
un peu

reste une douleur
comme un remous
une agitation trouble
et quelques mots
reviennent

(Antoine Emaz)

Illustration: Misha Gordin

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :