Arbrealettres

Poésie

Notre folie seule a pu imaginer l’absence (Gérard Pfister)

Posted by arbrealettres sur 27 décembre 2017



Notre folie seule a pu imaginer l’absence.

Cette absence au sein du réel. Cette absence d’une réalité plus haute que le réel.

Nous avons cru saisir l’être, et nous nous sommes enfermés dans un monde d’images.

Nous nous sommes égarés. A présent, comment nous libérer du piège qu’à nous-mêmes nous nous sommes dressé ?

(Gérard Pfister)


Illustration

 

2 Réponses vers “Notre folie seule a pu imaginer l’absence (Gérard Pfister)”

  1. C’est beau.
    Endormis par les sens, hypnotisés par les images nous avons oublié le réel.
    Pour nous réveiller alors fermons les yeux !

  2. arbrealettres said

    la perception du Réel
    est au-delà des mots
    même si nous passons notre temps
    à toujours verbaliser…
    Verbaliser la Réalité
    (pour excès de v…érité?)
    c’est sans doute encore plus s’en éloigner 😉
    Oui je pense qu’il faut de temps en temps fermer nos yeux et aussi notre bouche (pour calmer l’agitation mentale qui trouble nos perceptions)…

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :