Arbrealettres

Poésie

On sait qu’un jour la bouche sera fermée par la terre (Antoine Emaz)

Posted by arbrealettres sur 27 décembre 2017



on sait qu’un jour
la bouche sera fermée
par la terre
et la terre refermée

bouches sans nombre déjà devenues sol

à la longue sous la langue
on arrive à saisir
une basse continue des morts
ce sol tassé ou terre battue

comme une langue — mère — mort — terre
si on veut

il n’y a pas d’ailleurs

(Antoine Emaz)

Illustration: Zdzislaw Beksinski

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :