Arbrealettres

Poésie

Il m’a quittée à la nouvelle lune, mon ami, mon amour (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2017



Il m’a quittée à la nouvelle lune,
Mon ami, mon amour. Tant pis !
Il m’a dit: «Jolie funambule,
Comment vivras-tu jusqu’au mois de mai?»

J’ai répondu comme on parle à son frère.
Pas de jalousie. Pas de scène.
Quatre manteaux tout neufs
Ne pourront pas me consoler.

Oui, je marche au milieu de terribles dangers;
Mais marcher dans l’angoisse est plus terrible encore…
Mon ombrelle chinoise est d’un beau rouge.
J’ai frotté à la craie mes semelles.

L’orchestre joue des choses gaies.
Partout je vois des lèvres sourire.
Mais mon coeur, mon coeur sait trop bien
Que la loge cinq est vide.

(Anna Akhmatova)

Illustration: Pierre Bonnard

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :