Arbrealettres

Poésie

Toi tu dansais (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 4 janvier 2018



Illustration: Pierre Corratgé
    
Toi tu dansais

Toi tu dansais et moi forme invisible
j’étais ta danse et nul ne le savait,
nul ne savait qu’une ombre te guidait :
moi la musique et moi le mouvement.

Toi tu rêvais et moi près de ton rêve,
j’étais la coupe où tu puisais l’eau claire.
J’étais cette eau, j’étais ton vêtement.
Chaque matin, de moi tu t’habillais.

Quand tu mourus tout près de la fenêtre,
je fus ta mort. Le souffle sur la vitre
était mon souffle et nous fûmes ensemble
dans chaque nuit ces deux rayons d’azur.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :