Arbrealettres

Poésie

MENDIANT (Martine Hadjedj)

Posted by arbrealettres sur 5 janvier 2018



MENDIANT

Mendiant, sur mon chemin, ton regard me dérange,
Car tes yeux qui m’implorent, tels deux miroirs étranges,
Me dévoilent ce que de moi je préférerais ne pas savoir,
Et m’obligent à affronter ce que je cache dans le noir.

A contre cœur, du bout des doigts, je jette quelques miettes
Mais ce n’est pas mon amour qui soulage ta diète,
C’est juste mon ego, cet orgueilleux tyran,
Qui verse son tribut, au regard des passants.

Mendiant, dans ma conscience, ta présence jette un froid
La main que tu me tends, qu’attend elle de moi ?
De la pitié, je n’en ai pas, de la bonté, encore moins
Mon cœur n’est qu’un taudis où l’amour crève de faim.

Car sous mes beaux habits, derrière ma mine sereine,
Je cache une misère bien plus grande que la tienne,
La peur, de donner, de manquer, misérable est ma foi !
Comprends tu, de nous deux, le vrai mendiant, c’est moi !

(Martine Hadjedj)

Illustration

 

2 Réponses to “MENDIANT (Martine Hadjedj)”

  1. Mireille Gaglio said

    Le plus malheureux n’est pas toujours celui que l’on croit…

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :