Arbrealettres

Poésie

Ce que tu es, peu m’importe (Yves Mabin Chennevière)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2018



Illustration: Zofia Rozwadowski
    
— Ce que tu es, peu m’importe,
que tu existes, seul m’importe,
j’ai besoin de tes rires,
j’ai besoin de tes larmes,
j’ai besoin de tes joies,
j’ai besoin de tes cris,
pour savoir que j’appartiens au monde réel,

Aucune idée ne vaut la chaleur de ton corps,
aucune image ne vaut la douceur de ta peau,
aucune parole n’a de sens si elle ne t’incarne,
le temps a commencé avec ta naissance,
le temps s’achèvera lorsque tu mourras,

Mon corps a besoin de ton corps,
par lui je connais ta pensée,
par lui seul aussi, mon âme
touche l’âme qui le contient ;

(Yves Mabin Chennevière)

 

Recueil: Variations du sensible
Traduction:
Editions: De la Différence

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :